Chez le père Beaulant Complètement marteau

, par  Pascal , popularité : 23%

Pascal Marcilly nous emmène aujourd’hui dans une échoppe de cordonnier où enfant, il découvrit un fabuleux trésor de marteaux !

Durant ma jeunesse j’ai eu la chance de pouvoir me rendre chez un cordonnier à Marigny le Châtel. On me disait : "Tiens ! Tu porteras les chaussures à réparer chez le père Beaulant".

Petit atelier, avec ses rayonnages plus ou moins remplis de chaussures disparates. A l’approche de la rentrée scolaire, des cartables en cuir y attendaient réparation. A cette époque, on les utilisait jusqu’au bout et ils se transmettaient de père en fils, de frère à sœur. Ils étaient cirés et recousus comme les chaussures.

Le cordonnier faisait aussi des poignets de force en cuir, pour renforcer les articulations suite à des fractures. J’ai encore cet article parmi mes reliques.

On faisait aussi percer les ceintures. Avec l’âge, la ceinture a besoin d’évoluer avec la bedaine car la nature est généreuse avec l’homme. Le cordonnier possédait des emporte-pièce qui permettent de faire ces trous.

Je me rappelle les odeurs de cirage et de cuir, le bruit de la machine à polir. Je revois les petites boites contenant les pointes, souvent de vieilles boites à sardines ou de pilchards à la tomate. Pour clouer les semelles en cuir épais, le cordonnier utilisait diverses sortes de pointes : les "bombées", "les caboches", et sur le côté, "les ailes de mouche", sans oublier les pointes pour clouer les fers de devant ou de talon.

Je me souviens comme si c’était hier…

Pascal MARCILLY animateur de l’atelier chaudronnerie.

Navigation

AgendaTous les événements

juillet 2019 :

Rien pour ce mois

juin 2019 | août 2019

Annonces

Sites favoris Tous les sites

14 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

  • Rencontre départementale

    Le 15 février 2018, les Présidents des 12 "Outil en Main" de l’Aube, accompagnés de quelques (...)

  • Rencontre...

    Le 19 janvier 2017, les Présidents des Associations de l’Outil en Main de l’Aube, de la (...)

  • Sur Twitter

    Après Facebook, c’est sur Twitter que vous pouvez également suivre l’Outil en Main de Troyes : (...)