Découvrir le dessin technique à l’Outil en Main

, popularité : 7%

Comment aborder cette discipline difficile et exigeante avec de très jeunes élèves ?

Pour pratiquer le dessin industriel il faut :
- une bonne vision dans l’espace.
- une connaissance des techniques de représentation.
- des connaissances technologiques spécifiques au corps de métier qui l’utilise.
- du soin et de la rigueur.

En quatre ou cinq séances, il n’est pas possible d’aborder tout cela.

Par contre, on peut initier au maniement des outils de base : planche à dessin, té, équerre, etc. Nous n’allons cependant pas jusqu’à l’ordinateur.

En quelques séances, les enfants apprennent à reporter une dimension avec précision par le biais d’un tracé simple. Ils apprennent aussi à écrire correctement et à rendre un travail propre. Avec des activités ludiques, les méthodes de projection leur deviennent évidentes.

Et le plus important, ils apprennent à lire le plan .

Dans nos ateliers, il est souhaitable de remettre le plan à l’élève avant l’exécution de son ouvrage . Pourquoi ? Pour qu’il compare le dessin avec la réalité, reconnaisse les éléments, lise une nomenclature et applique la cotation.

Plus tard, dans sa pratique professionnelle, le plan ne sera pas toujours aussi compliqué : il sera souvent réduit à quelques croquis crayonnés sur le coin d’un établi. L’essentiel est qu’il puisse mettre sa pensée noir sur blanc, et qu’il puisse faire comprendre sa démarche par les autres. Faire un plan, c’est pré-voir et un petit croquis vaut mieux qu’un long discours, dit-on.

André JOANNES, animateur de l’atelier dessin technique.

Navigation

AgendaTous les événements

Annonces

Brèves Toutes les brèves

  • Comme des "Pro"

    Notre nouvel atelier tissage s’étoffe avec l’acquisition d’un métier à tisser "pro".
    C’est grâce au (...)

  • un Nouvel atelier

    Début juillet, trois bénévoles de l’Outil en Main de Troyes étaient dans les locaux de l’Outil en (...)

  • Vacances d’hiver

    Encore quelques jours de vacances ! Avec vos enfants vous hésitez entre "Foires de Mars" et (...)