Quatre mercredis pour un vitrail

, par  Gérard , popularité : 13%

Dominique Robert nous a accueillis dans son atelier de la Maison des Compagnons pour nous expliquer la méthode qu’elle emploie avec les enfants.

Elle travaille selon la technique dite Tiffany. [1]

Pour commencer, les enfants choisissent un dessin. Puis, ils découpent chaque pièce du puzzle selon un gabarit en carton respectant la forme du dessin de base.

Les "jeunes artistes" apprennent alors à manier le coupe-verre à molette. Ils gravent leur premier sillon dans la matière vitrée et libèrent la pièce avec la pince à détacher. Parfois la découpe n’est pas franche. Ils utilisent alors, comme les pros, la pince à gruger pour rogner le verre. Toujours équipés de gants et de lunettes, ils se penchent sur la meuleuse, dotée d’un écran transparent de protection, afin d’affiner la forme correspondant au gabarit.
Toutes les pièces définies selon l’ordre du dessin sont ensuite immobilisées par clouage sur une planche pour en vérifier le bon positionnement. Ils peuvent maintenant les sertir une par une dans un ruban de cuivre.
Chaque pièce de verre étant enrubannée de cuivre, le délicat travail d’assemblage s’impose. Les enfants découvrent comment utiliser le fer à souder "thermostaté". Et c’est avec un cordon composé de 60 % d’étain et de 40 % de plomb qu’ils font la soudure.

Une finition à la patine de cuivre ou au noir, achève l’œuvre patiemment élaborée.

Et c’est fait, voilà le vitrail interprétant dans une lumineuse beauté, le dessin imaginé au départ sur le papier. C’est ainsi qu’après quatre séances, chaque enfant – chaque artiste en herbe – repart avec son premier chef-d’oeuvre.

Assurément Dominique saura mettre la lumière dans le regard des enfants qui lui sont confiés. Nous lui souhaitons la bienvenue au sein de notre équipe de gens de métier.

GW


la page de Dominique Robert sur Internet

[1Le "Tiffany" allie à sa légèreté, la capacité de créer des pièces en volume tels que des vases ou des lampes. C’est une liberté que n’offre pas le vitrail traditionnel à l’assemblage au plomb, qui reste lourd et ne se courbe pas.

Navigation

AgendaTous les événements

Annonces

Brèves Toutes les brèves

  • Comme des "Pro"

    Notre nouvel atelier tissage s’étoffe avec l’acquisition d’un métier à tisser "pro".
    C’est grâce au (...)

  • un Nouvel atelier

    Début juillet, trois bénévoles de l’Outil en Main de Troyes étaient dans les locaux de l’Outil en (...)

  • Vacances d’hiver

    Encore quelques jours de vacances ! Avec vos enfants vous hésitez entre "Foires de Mars" et (...)